Medinaweb.fr » Démarches et astuces business » Gogo Goldorak : Qui est gagnant avec la rupture conventionnelle ?

Gogo Goldorak : Qui est gagnant avec la rupture conventionnelle ?

La rupture conventionnelle est souvent un point de fin entre une entreprise et son ou ses salariés. Il faut dire que parfois la décision est logique ou même indispensable.

Parfois des entreprises sont en mal de liquidités, il n’y a pas d’autre choix que de fermer la boutique. C’est donc un système différent qui se met en place. En effet il faut savoir que la négociation est collective, c’est-à-dire que l’employeur comme le salarié ont l’obligation de négocier pour faire en sorte que la rupture soit appliquée. Mais les normes sur al rupture conventionnelle sont strictes.

Par exemple si l’ancienneté est supérieure à dix ans alors il faut pour l’employeur verser les deux quinzièmes du salaire brut mensuel ou alors se mettre d’accord sur une indemnité de licenciement.

  • Une simple rupture
  • Un Code du travail à respecter
  • Une réglementation à appliquer

Pour en savoir plus sur la rupture conventionnelle, il est possible de se renseigner sur un site spécialisé qui va apporter un véritable complément d’informations sur la rupture conventionnelle. Il est logique pour un salarié comme un employeur de se renseigner sur les modalités d’une rupture conventionnelle. Sur gogogoldorak.fr les informations sont données précisément pour éclairer un employeur ou un salarié prêt à appliquer la mesure.

Une rupture conventionnelle logique

Lorsqu’un salarié sait que la fin est proche ou qu’il décide de s’en aller en se justifiant d’un motif inscrit dans le Code du travail, il doit avertir son employeur pour lui transmettre l’information et ainsi débuter une phase de négociation sur la rupture conventionnelle.

L’employeur doit alors respecter un cadre juridique qui est concret. Il ne peut faire comme il l’entend. Par exemple si son salarié dispose de plus de dix ans, alors il lui faudra verser une indemnité dont le barème est inscrit dans le Code du travail et il n’aura pas le choix.

Mais aussi sur le site web :